Interview Elena Geboui : Créatrice Timmo

Bonjour, bienvenue sur melimelobio


Envoyez-nous un message et nous vous répondrons au plus vite

Bonjour, bienvenue sur melimelobio

Nous suivre sur Facebook

Interview Elena Geboui : Créatrice Timmo

Interview Elena Geboui : Créatrice Timmo

Je souhaiterais commencer par dire que je n'ai jamais donné beaucoup d'entretiens et que je n'ai jamais eu recours aux publicités payantes. Je ne l'ai pas autorisé parce-que tous les bénéfices actuels ont été directement réinvestis dans l'entreprise.
J'ai donc négligé cette partie.
D'un autre côté, je voudrais aussi dire que j'ai de la chance car l'entreprise est devenue extrêmement organique.

Une interview qui commence comme ça, est sans nul doute, une véritable histoire de succès. Un succès qui a balayé le pays depuis longtemps et a même atteint la France.
Je ne dirais pas (juste) que la chance a souri à Elena Geboiu, mais que l'entreprise de chaussures souples pour bébé et enfant a été soutenue par un travail inlassable et l'ambition de faire des chaussures saines.

En 2017, Elena s'est aventurée dans la création de son entreprise après une longue préparation. Son activité, bien que paradoxale, peut être classée comme un créneau en termes de chaussures pour enfants.
Nous ne parlons pas ici de chaussures classiques (Tige rigide, renfort arrière, voûte plantaire, etc...), mais de chaussures aux pieds nus. Ces chaussures saines imitent la promenade pieds nus de votre bébé ou de votre enfant.

Avant de passer à l'entretien avec Elena Geboiu, nous suggérons de revenir sur les principes fondamentaux sur lesquels repose la marche pieds nus.

Nous insistons sur cet aspect pédagogique, car cette barrière à l'information a également touché notre esprit. D'une part, la mentalité collective dans laquelle la chaussure à semelle rigide est enracinée comme un standard dans les moeurs. D'autre part, les recommandations des pédiatres, qui, à leur tour, sont placés de ce côté.
Sachant que la vérité est en réponse à l'opinion de la majorité et ressentant la vérité sur sur les besoins de son fils, Elena a cherché des informations qui étayeraient sont point de vue.
Les conclusions ont été confirmées par la suite par des médécins orthopédistes biens connus avec des études médicales récentes et renforcées par son fils David.

Qu'est-ce qu'une chaussure aux pieds nus et pourquoi est-elle si importante ?

La marche pieds nus est cet état de légèreté de la jambe sans encombrements. Pensez à cet état d'esprit lorsque vous, vous levez les pieds : une sensation qui vous détend totalement. Et bien, les chaussures pieds nus partent de ce principe et impliquent une légèreté maximale du pied.
La chaussure doit être adaptée aux pieds de votre enfant, ce n'est pas votre enfant qui doit se faire aux chaussures.
Les chaussures pieds nus sont livrées avec une semelle parfaitement plate, sans aucun soulèvement. Le confort de porter une telle paire de chaussures est facilité par le fait que la chaussure est plus grande que le pied.

Certes vous les trouverez peut-être moins attirantes et bien qu'elles respectent les tendances, ne vous arrêtez pas à l'esthétique des chaussures barefoot par rapport aux modèles de chaussures classiques.
Ces chaussures respectent la base fondamentale pour protéger les pieds sainement : elles sont physiologiques.

Qu'elles ont étés les plus grandes peurs personnelles auxquelles vous avez dû faire face avec la nouvelle étape de votre vie personnelle, l'entreprise ? Quelles ont été les pensées qui vous ont le plus dérangé, déterminées à vous engager sur cette voie ?

Tout d'abord, j'avais peur de ne pas relever les défis. Quand je dis défis, je veux dire que j'entre dans un tout nouveau domaine pour moi. J'ai toujours été passionné par les chaussures, d'aussi loin que je me souvienne.
On m'a appris que toute chaussure que j'achèterais serait de qualité. Et puis, nous sommes entrés dans un domaine que j'aimais, mais que j'aimais d'un point de vue en tant que cliente. L'achat de chaussures de qualité m'était tellement commun que je savais très bien bien à quel point le client étais exigeant.J'ai pensé que j'entrerais dans ce domaine sans connaître les détails spécifiques du cuir, de l'épaisseur, des typologies. Je ne savais rien de la législation qui est extrêmement déficiente chez nous en Roumanie.

Deuxièmement, ma crainte était de ne pas pouvoir m'élever à un niveau financier que je m'étais imposé et que je ne puisse continuer à soutenir le rythme de vie auquel j'étais habitué.
La décision commerciale est venue à l'arrivée de mon fils David, j'ai très bien pensé à tout cela pendant deux longues années.
Une année où j'ai testé des alternatives et une année où j'ai préparé les documents et la soumission du dossier de mon projet.
Il fallait un gros investissement, un gros capital que nous n'avions pas.

Beaucoup de personnes me disaient aussi que j'étais extrêmement courageuse parce-que j'étais entré dans un nouveau domaine. Mais j'aimais tellement ce que je faisais que je pensais que c'était suffisant pour être ouvert, communicatif, sincère et savoir recevoir des avis très subjectifs et directs.

Tels étaient les défis depuis le début. D'un côté, la pensée que je ne répondrai pas aux demandes du marché, car je ne parviens pas à comprendre des choses que je ne connaissais pas.

Je savais que pieds nus est un concept d'éducation qui nécessite beaucoup d'investissement pour que les choses fonctionnent. Et j'étais également inquiet pour la partie financière. Les choses se sont déroulées de telle manière que je n'ai pas pu faire un plan d'affaires très détaillé dès le début. Et c'est un aspect très important que chaque entrepreneur au début de la route doit prendre en compte.

Quels ont été les défis les plus intéressants que vous ayez rencontrés jusqu'à présent ? Et qu'est-ce qui vous a fait avancer ?

Mon objectif est d'offrir des produits de qualité et de satisfaire le bénéficiaire final. Je dois être sûre que les chaussures vont parfaitement au bébé où à l'enfant, qu'il marche correctement avec.
Au contraire, je dois répondre à toutes les exigences des mamans et des enfants en matière de mode. Les parents de petites filles où les petites filles n'achètent que certaines combinaison de couleurs et je dois donc m'assurer de savoir ce qui se passe dans la collection de vêtements.

En 2020, Timmo est déja une marque. Bien qu'elle n'investisse pas dans la publicité, Timmo est une marque appartenant à des millions d'enfants qui l'aiment. J'avais d'ailleurs une responsabilité de ce point de vue.
Quand il y a des gens qui aiment ce que vous faites et qui attendent plus de vous, vous ne pouvez pas revenir en arrière. De plus, Timmo est une nouvelle entreprise, pleine de perspectives, avec laquelle je m'identifie parfaitement professionnellement.

Notre plus gros moteur est la rétroaction que nous recevons des clients. Par exemple, fin 2019, nous avons mené une analyse auprès de nos clients pour voir ce qui s'est passé au cours des deux premières années d'activité. J'ai été agréablement impressionné de constater qu'il y avait des clients qui ont commandés plusieurs fois. Et il y en avait beaucoup. Et le taux de rendement est très élevé.

Comment fonctionne l'équilibre mère-femme pour vous ?

A un moment donné, je disais que je voulais devenir entrepreneur pour avoir plus de temps libre pour mon enfant. Et maintenant, je trouve que j'ai encore moins de temps libre pour lui. Et moins de temps libre pour moi. 

Je suis auto-entrepreneuse et maman à la fois. Le travail de maman c'est H24. Tu n'as pas de pause en tant que maman. Mais vous n'avez pas de pause en tant qu'entrepreneur non plus.

Il est très difficile de trouver un équilibre. Lorsque vous êtes un entrepreneur à cent pour cent, n'ayant pas d'autre emploi ou autre source financière, la pression est assez élevée. Votre vie ou celle de votre enfant ne devrait pas fluctuer. De la même manière, je dois m'identifier à tout, que ce soit une bonne période ou une mauvaise. Et je pense que je suis sur le point de trouver mon équilibre. Je sais que je suis un entrepreneur à temps plein et une maman à plein temps.

Un conseil pour les mères entrepreneures au début de la route ?

Je leur conseille toujours de faire des choses auxquelles elles croient. À un moment donné, le cours des affaires vous donnera l'alternative pour rendre les choses moins chères, plus rapides, plus faciles, avec un rendement plus élevé. Lorsqu'ils sentent ce défi, ils doivent revenir à leurs principes. 

Je leur recommanderais d’établir d’abord et avant tout leurs valeurs et leurs principes. Et notez-les! J'ai eu l'occasion d'en produire plus. Et moins cher. J'ai eu l'occasion de créer des produits sortis sur un tapis roulant. Mais je partais toujours du principe que mon garçon devrait pouvoir porter, avec ou sans chaussettes, n'importe quelle paire de chaussures livrée.

Il est important d'écrire vos valeurs et de vous les répétez tout le temps. Il est essentiel que chaque entrepreneur établisse ses valeurs depuis le début, sans oublier pourquoi il est devenu entrepreneur et ne pas dévier de ses principes!

Le piège de tomber dans le confort, et ici je veux dire essentiellement le profit, est très tentant pour chaque entrepreneur, quoi qu'il fasse.
Un entrepreneur ne devrait jamais oublier pourquoi il a commencé. Bien sûr, derrière chaque entreprise se trouve le ratio de profit et non de quoi il s'agit maintenant. Mais du fait qu'il y avait de la motivation, sur la motivation elle-même. L'entrepreneur doit s'imaginer dans la peau de ses clients pour voir s'ils sont satisfaits, s'ils sont heureux ou non.

Un conseil pour les mamans ?

Je ne sais pas si je pourrais leur donner quelques conseils. Je suis sûre qu'il y a des choses et des passions qu'elles ont et n'ont pas essayé. Cependant, je leur recommanderais la méditation. Mais pas dans ce sens complexe, mais strictement pour leur rappeler les choses qui les ont toujours rendu heureuses.

Je pense que les mères devraient penser à leurs rêves. Où ce qu'elles avaient et pensaient qu'elles ne réussiraient jamais. Parce que quand vous voulez vraiment quelque chose, vous trouvez une passerelle pour y parvenir. C'est comme si l'univers entier travaillait pour que cette chose se produise pour vous.

Où trouvez-vous votre inspiration personnelle et professionnelle ?

Chez mon enfant tout simplement. C'est ma version miniature, à bien des points de vue. C'est pourquoi, à travers lui, j'ai réussi à me voir, il y a 30 ans. Je trouve l'inspiration, la plupart du temps, en lui. Mais je la trouve aussi en moi. Je crois beaucoup aux signes. Je pense que les choses arrivent pour une raison. Et quand on y pense, on dirait que les signes vous donnent des idées.

Où vous voyez-vous pendant cinq ans?

En Roumanie.
Je peux encore me voir ici, travailler ici. Je me vois encore travailler sur les chaussures pour enfants et me développer sur le marché des préadolescents. Mais aussi sur le marché des adultes, notamment des mères. Avoir un enfant près de moi qui peut soutenir pleinement ce que je fais et qui sera ma main droite.

Je me retrouve entouré de centaines de modèles de chaussures, dont je dois choisir seulement dix paires pour une collection particulière. Je me vois travailler et explorer davantage le côté unique. Après tout, Timmo Shoes est parti de ce concept «unique», car chaque enfant est unique. Et c'est pourquoi je voudrais souligner davantage cet aspect.

"Timmo, des pieds naturellement heureux"
Nos questions et les réponses d'Elena Geboiu viennent vous répondre avec des besoins pratiques, exclusivement liés aux chaussures saines que vous devez choisir pour votre enfant. Mais d'un autre côté, ils peuvent également répondre à des problèmes internes, être pertinents par rapport aux questions que vous devez vous poser et trouver les réponses que vous recherchez.

Source : Interview publiée dans le cadre d'un partenariat médiatique avec l'association WHAM (Ce texte a été traduit à partir de la version Roumaine).