Les idées reçues sur les chaussures de bébé

Nous suivre sur Facebook

Les idées reçues sur les chaussures de bébé

Les idées reçues sur les chaussures de bébé

Attention aux fausses informations !

-  Choisir des chaussures rigides et montantes sous la cheville : surtout pas ! Le pied de votre enfant doit être libre de tout mouvement et trouver son équilibre tout seul. Longtemps, les parents pensaient que la cheville devait être absolument bien maintenue, mais il s’avère que la meilleure des solutions est de laisser au maximum les pieds respirer.

Une semelle épaisse et rigide : c’est tout l’inverse. Le dessous du pied de bébé doit ressentir le maximum de sensation. Il faut privilégier l’effet pied nu avec des semelles fines et extra-souples. Le contact des pieds avec le sol est très important. L’idéal serait d’être toujours pieds nus mais les petits pieds fragiles de bébé ne seraient pas protégés. Alors, une bonne paire de chaussure souple effet pied-nu c’est ce qu’il y a de mieux !

Le maintien est meilleur sur des chaussures à lacets : c’est souvent à cause d’un laçage trop serré que le pied de bébé est agressé. Il est important que son pied ne soit pas comprimé. Pour cela, on préfèrera des chaussures souples à enfiler qui prendront la forme des pieds et qui seront bien plus confortables.

Prendre une pointure en plus pour que bébé soit à l’aise : Prenez-vous une pointure au-dessus pour vos chaussures ? Non, et bien c’est la même chose pour votre bébé. Même si cela est contraignant de changer régulièrement de chaussures, c’est important pour le confort de votre bout de chou. En revanche, s’il est entre deux tailles, prenez celle au-dessus car les pieds de bébé ne doivent pas être comprimés. Si vous trouvez que votre enfant tombe plus régulièrement que d’habitude, c’est très certainement à cause de ses chaussures qui ne sont pas à sa taille.

Prendre des chaussures avec une voûte plantaire : n’oubliez pas que c’est l’effet pied nu qui est recherché ! Avec une voûte plantaire, c’est tout l’inverse. Le pied ne se développera pas naturellement, ne trouvera pas seul son équilibre et pourrait provoquer des problèmes de posture dans le futur. Pas de panique, votre enfant n’a pas besoin de consulter un spécialiste pour ses petits pieds avant 4 ans.